© 2019 by Christophe Martin. Proudly created with Wix.com

 pièces

Géo 9h35

 Ce texte est une commande du metteur en scène Claude Bernhardt de la compagnie Actuel free théâtre à quatre auteurs : Françoise Gerbaulet, Gérard Lépinois,  Michel Simonot et moi-même. Il a été écrit à partir d'entretiens avec d'anciens employés de la charcuterie industrielle Géo au Kremlin-Bicêtre et de la visite du lieu avant sa destruction.

La souffrance et la dureté du travail, dans cet environnement de charcuterie industrielle, l’image du porc, c’est ce qui m’a le plus marqué dans les témoignages que j’ai lus. J’en parle brutalement, directement, sans beaucoup de mise à distance même si je pense que ma « condensation » est une forme possible, simple, de mise à distance.

Ce texte est une tentative de comparaison de l’usine qui tue le cochon et qui également tue l’homme, évidemment d’une autre manière. Pour schématiser à l’extrême, l’usine fait du pâté avec les cochons mais également avec les ouvriers, comme si toutes les opérations de transformation et de conditionnement de la bête transformaient et conditionnaient également l’homme.

Je crois à un art qui dérange, qui dénonce aussi, provocateur peut-être, même si ce n’est pas ma volonté première, et surtout un art qui suscite débats, discussions, interrogations. 

Création par Claude Bernhardt, compagnie Actuel free théâtre, au Kremlin-Bicêtre, espace culturel André Malraux, le 14 janvier 2005.

Pas d'indication de personnages, 15 pages.