© 2019 by Christophe Martin. Proudly created with Wix.com

pièces

Un théâtre sur la route

Ce texte est une commande des Tréteaux de France, Centre dramatique national dirigé par Robin Renucci, pour le feuilleton théâtral « L’aventure de la décentralisation théâtrale ».

Acteur, metteur en scène et directeur du théâtre Antoine, Firmin Gémier, ancien gamin d’Aubervilliers, est l’une des plus grandes vedettes du théâtre à Paris. Sans aucune aide de l’état, il conçoit, crée, dirige un théâtre national ambulant et le fait tourner dans le Nord et l’Est de la France durant les étés 1911 et 1912, emmenant une centaine de personnes et un chapiteau moderne de 1650 places dans une trentaine de wagons tirés par des locomobiles à vapeur. Au programme, une dizaine de pièces : créations, reprises des succès du théâtre Antoine, classiques. Ce théâtre ambulant suscite un énorme engouement populaire dont témoignent des salles combles et enthousiastes, une presse dithyrambique, mais connaît aussi des problèmes de transports et des galères techniques. Accidents et incidents en tout genre entraînent trop d’annulations, qui font baisser d’autant les recettes ; l’aventure n’est pas viable économiquement. Malgré quelques aménagements et l’allégement du matériel en 1912, Gémier a déjà la tête ailleurs, au TNP, Théâtre National Populaire, qu’il va créer quelques années plus tard.

Si les tournées existent depuis longtemps en ce début de 20ème siècle, si le théâtre forain écume les places des villages, c’est la première fois qu’un homme de théâtre imagine une manière de diffuser du théâtre d’ « art » à grande échelle, dans un pays où les gens, en province, ont très peu d’occasions d’aller au spectacle. Ainsi, à un moment où il y a seulement deux théâtres subventionnés, la Comédie-Française et le théâtre de l’Odéon (si l’on excepte l’Opéra et l’Opéra Comique), Firmin Gémier, par sa seule volonté, devient l’un des pionniers de la décentralisation artistique.

Les textes – assez rares – de Gémier, de ses compagnons de route, des observateurs de cet énorme « barnum », ceux prolifiques d’une presse pléthorique et influente, nous plongent au cœur de cet événement fondateur du théâtre populaire. Deux guides, Charles Gir, peintre et caricaturiste, et sa femme Jeanne Fusier, comédienne, tous deux embarqués dans le théâtre national ambulant, nous font vivre cette aventure hors-norme aux premières loges, à cette « belle époque » marquée par la croyance dans le progrès technique, l’humain et la force du théâtre. 

9 personnages (2 femmes, 7 hommes), 46 pages.

Création (mise en voix) par Matthieu Roy le 18 juillet 2014 à Villeneuve-lès-Avignon.