© 2019 by Christophe Martin. Proudly created with Wix.com

extraits

Des robes sous mes pieds

Scène 2

Virginie, chez elle, essaye une robe et la montre à Caroline, sa sœur, une caissière d’Auçan.

 

VIRGINIE

Je sais pas ce qui m’a pris, j’ai acheté ça !

 

CAROLINE

Elle est sympa !

 

VIRGINIE

Dix euros !

 

CAROLINE

Tu t’es ruinée…

 

VIRGINIE

Ouais.

 

CAROLINE

Pour ce prix-là… et puis elle est chouette.

 

VIRGINIE

J’ai hésité, et aussitôt que je l’ai acheté, j’ai regretté…

 

CAROLINE

Oh t’es pénible !

 

VIRGINIE

C’est peut-être pas de la grande qualité, mais bon, elle durera ce qu’elle durera. Si elle me fait l’été.

 

CAROLINE

T’as bien raison.

 

VIRGINIE

Tu veux pas t’en acheter une ?

 

CAROLINE

Non je rentrerai jamais dedans.

 

VIRGINIE

Tu rigoles, t’as vu comme t’es foutue. Tu veux l’essayer ?

 

CAROLINE

Non.

 

VIRGINIE

Mais j’ai pris aussi un petit truc pour Léa et Théo.

 

CAROLINE

Tu peux bien t’acheter quelque chose pour toi de temps en temps quand même. On dirait que tu culpabilises à chaque fois d’acheter pour toi. Dix euros en plus.

 

VIRGINIE

J’en ai pas vraiment besoin, je sais même pas si je la mettrais.

 

CAROLINE

Tu vas peut-être enfin retrouver un mec avec ça !

 

VIRGINIE

Ou un boulot !

 

CAROLINE

Si tu pouvais faire d’une pierre deux coups !

 

VIRGINIE

Deux coups, c’est peut-être un peu trop pour moi.

 

Elles rigolent. Virginie enlève la robe et remet ses vêtements du jour.

 

VIRGINIE

Bon alors, à combien il faut la laver ?

 

Elle retourne la robe et regarde les étiquettes.

 

VIRGINIE

Ah ben, tiens ! Ah ben ça alors.

 

CAROLINE

Quoi ?

 

VIRGINIE

Regarde.

 

CAROLINE

(elle lit l’étiquette avec un accent à couper au couteau) « SOS ! SOS ! SOS ! Forced to work exhausting hours. Degrading sweatshop conditions »

Ça veut dire quoi ?

 

VIRGINIE

Tu sais, l’anglais et moi, ça fait deux, j’ai toujours été nulle en langue.

 

CAROLINE

À part pour rouler des pelles.

 

VIRGINIE

Ça c’est sûr. Si je parlais autant de langues que je me suis tapé de mecs… Enfin c’est fini maintenant, je suis vieille et moche.

 

CAROLINE

Bien sûr. Bouge-toi le cul, tu verras qu’ils tomberont comme des mouches.

 

VIRGINIE

À cause de l’odeur de vieille moule, tu veux dire.

 

Elles rigolent.

 

CAROLINE

T’es conne.

 

VIRGINIE

Non lucide.

 

CAROLINE

Mais avec cette robe, tu vas voir…

 

VIRGINIE

Attends, attends. J’ouvre mon traducteur d’anglais sur mon portable.

 

Elle tape la phrase sur une application de traduction.

 

CAROLINE

Bon alors, Nini, ton inscription, ça veut dire quoi ?

 

VIRGINIE

Eh deux secondes Caro… Alors SOS...

 

CAROLINE

Oui, ça je sais ce que ça veut dire.

 

VIRGINIE

Oui oui. Bon, alors, grosso modo hein : « Forcé à travailler des heures épuisantes. Conditions dégradantes de travail ».

 

Silence.

 

CAROLINE

Tu crois que c’est une ouvrière qui a écrit ça ?

 

VIRGINIE

Qui ça pourrait être d’autre ?

 

CAROLINE

T’avais pas vu l’étiquette dans le magasin ?

 

VIRGINIE

Non.

 

CAROLINE

Et elle vient d’où ?

 

VIRGINIE

Du magasin, je te dis.

 

CAROLINE

Je sais bien qu’elle vient d’Auçan, mais elle est made in quoi ?

 

VIRGINIE

Ah j’ai même pas regardé.

 

Elle regarde l’étiquette.

 

VIRGINIE

Made in Bangladesh.

 © Christophe Martin, 2015