© 2019 by Christophe Martin. Proudly created with Wix.com

extraits

Une main ouverte et un poing fermé

II

F1

messieurs dames excusez-moi vous déranger j’ai 22 ans je suis France depuis deux mois je viens la Yougoslavie partie à cause la guerre j’ai petite fille deux ans en attendant avoir papiers je suis obligée faire mendicité pour nourrir ma fille et pour loger s’il-vous-plaît messieurs dames je ne vous demande pas grand-chose une petite pièce un ticket restaurant un ticket métro quelque chose à manger s’il-vous-plaît ce n’est pas par plaisir que je fais mendicité je sais que vous êtes sollicités toute journée mais aidez-moi aidez-moi une petite pièce pour rester propre pour pouvoir dormir sous un toit pour donner bonheur à ma fille s’il-vous-plaît je vous remercie de m’avoir écouté bonne journée messieurs dames s’il-vous-plaît

 

elle se dirige vers H2

 

F1

s’il-vous-plaît monsieur s’il-vous-plaît pas où dormir petite fille à nourrir pas mangé depuis deux jours une petite pièce pour acheter pain et lait pour ma fille pour ma fille monsieur s’il-vous-plaît

 

il ne répond pas

il ne la regarde pas

 

F1

s’il-vous-plaît monsieur une petite pièce un ticket restaurant ou un ticket de métro un franc monsieur qu’est-ce que c’est un franc s’il-vous-plaît s’il-vous-plaît 50 centimes monsieur pour acheter chaussures froid aux pieds regardez mes chaussures monsieur s’il-vous-plaît 20 centimes 10 centimes monsieur qu’est-ce que c’est pour vous 10 centimes 10 centimes monsieur regardez mes chaussures monsieur s’il-vous-plaît pas pour acheter alcool ou drogue monsieur s’il-vous-plaît

 

H2 fait non de la tête

 

F1

s’il-vous-plaît monsieur

 

H2

oh oh oh

 

silence

elle s’éloigne un peu puis revient

 

F1

s’il-vous-plaît monsieur

 

H2

putain moi aussi je suis dans la merde sinon je ne traînerais pas dans la rue à trois heures de l’après-midi allez taper les gens à la sortie des bureaux pas dans la rue à trois heures de l’après-midi je suis au chômage je n’ai pas de thunes

 

F1

un franc monsieur un franc s’il-vous-plaît

 

H2

ni un franc ni un centime ni rien du tout va taper les bourges

 

silence

elle reste à côté de lui la main tendue

 

H2

et puis les discours à la mord-moi-le-nœud on me le fait pas

tu es aussi yougoslave que je suis sénégalais

tu es yougoslave toi

 

F1

yougoslave française ou arabe je suis dans la merde

vous pouvez bien faire un geste pour moi

 

H2

pourquoi vous vous acharnez sur moi

je suis tout seul il n’y a personne d’autre à taper

 

F1

s’il-vous-plaît

 

H2

je vais te dire un truc si j’ai vraiment besoin de fric je trouve du boulot

quand on veut bosser on trouve

je ne file pas de la thune à des mecs qui vont aller se saoûler la gueule avec mon fric

 

F1

je ne bois pas c’est pour ma fille c’est vrai regardez regardez sa photo

elle sort une photo de sa poche et lui montre

elle est mignonne

 

H2

j’en ai rien à foutre de votre fille allez casse-toi

 

F1

connard

 

H2

je vais te dire un truc on est dans une société où rien ne se donne c’est fini c’est ça la société de consommation d’ailleurs tes collègues ils ont tous des journaux des fleurs ou des cacahouètes un truc à vendre

 

F1

j’ai rien à vendre

 

H2

une fille a toujours quelque chose à vendre

 

F1

quoi

 

H2

fais pas l’innocente

 

F1

je ne suis pas une pute

 

H2

dommage pour toi je serais presque prêt à t’aider

 

F1

qu’est-ce que tu veux

 

H2

t’as vraiment besoin de thunes

silence

alors une petite pipe

silence

allez pense à ta fille tout ce que tu pourras lui offrir

 

silence

 

F1

d’accord cent francs

 

H2

cent francs tu te fous de ma gueule 50 balles tu as vu ta tronche

 

F1

file le fric

 

H2

et calme la prestation d’abord au restaurant je paye jamais avant

 

ils vont dans un coin

elle s’agenouille lui défait sa braguette tout en lui piquant son portefeuille

puis elle lui attrape les testicules

il tombe par terre et elle lui donne des coups de pieds dans le ventre

il s’enfuit à quatre pattes

© Christophe Martin, 1997